LaRose

de Louise Erdrich (2018)

Synopsis

Moyenne

15.6

14 votes

BON

Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d'un gris acier, recouvre les champs nus d'un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c'est la chasse au cerf qui annonce l'entrée dans l'automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d'honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l'animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s'effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans. Ainsi débute le nouveau roman de Louise Erdrich, couronné par le National Book Critics Circle Award, qui vient clore de façon magistrale le cycle initié avec La Malédiction des colombes et Dans le silence du vent. L'auteur continue d'y explorer le poids du passé, de l'héritage culturel, et la notion de justice. Car pour réparer son geste, Landreaux choisira d'observer une ancienne coutume en vertu de laquelle il doit donner LaRose, son plus jeune fils, aux parents en deuil. Une terrible décision dont Louise Erdrich, mêlant passé et présent, imagine avec brio les multiples conséquences.

Titre original : LaRose (2016)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2018 Editions Albin Michel (Terres d'Amérique)

Française Langue française | Traduit par Isabelle Reinharez | 528 pages | Sortie : 17 Janvier 2018 | ISBN : 9782226325983

2018 [E-book] Editions Albin Michel

Française Langue française | 528 pages | Format : ePub

2016 Editions Corsair

Anglaise Langue anglaise | 373 pages

D'autres livres dans ce genre

7 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

4 commentaires

  • In Books We Trust Le 02 Février 2018 à 14:01
    Un roman brillant, intensément beau, magnifique. Légendes indiennes, deuil, vengeance, transmission, liens avec la nature et l'autre monde, ce livre est tout simplement empreint de magie.
  • enirehtac Le 18 Mars 2018 à 12:12
    Ce livre parle de la tradition amérindienne qui survit au cœur de nos contemporains et il évoque en quoi ce bon sens des anciens peut aider à passer de la douleur extrême, du désir de vengeance à une certaine conscience plus elargie de la vie, à un amour plus vaste et à une acceptation plus belle. Très émouvant et puissant.
  • Alex-Mot-à-Mots Le 04 Juin 2018 à 10:10
    Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d’un gris acier, recouvre les champs nus d’un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c’est la chasse au cerf qui annonce l’entrée dans l’automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d’honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l’animal continue de co
  • Kiatoulu Le 08 Mai 2019 à 12:21
    Un début difficile avec une ambiance assez malsaine puis l'ambiance change et je me suis attachée aux personnages. J'aurai aimé un peu plus de matière à propos des coutumes des Ojibwé.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !