Sacra : Parfums d'Isenne et d'Ailleurs, tome 1 : Aucun coeur inhumain

de Léa Silhol (2016)

Synopsis

Moyenne

19.2

6 votes

EXCELLENT

Ex-stasis... L’extase... l’ivresse, le ravissement, l’intoxication d’un instant ou d’une ère...
Encapsulée dans le rituel, la forme, et les parfums du monde...
Dans les sens... dans l’encens...

Au travers d’une boîte de palissandre que les écrivains se transmettent secrètement depuis des siècles ~ des calligraphies du roi des Djinn, même sur un parchemin frauduleux, et de la dialectique des céramistes Satsuma dans le salon de Klimt ~ des bouquets de fleurs blanches envoyées par un père à sa fille, et des visages du Green Man dans des bois interdits ~ des voiles des navires qui filent vers le port, enflées par les chants des passagers, et de la voix de tous ceux que — aimés jadis — nous pensions avoir perdus pour toujours.
D’un bout à l’autre des horizons et hors des cartes, sur le fil d’une errance rythmée du pas des voyageurs inlassables, et des esprits affamés de splendeur, les traces des mortels et immortels se doublent, se croisent, se frôlent…
Au centre du compas, la cité légendaire d’Isenne, carrefour hybride entre l’Orient et l’Occident, hantée de fantômes, de rumeurs, de contes et de codes ; dépliant ses mystères autour du Labyrinthe des verriers. Marché gobelin où l’art et la démesure s’échangent, s’offrent, s’achètent et se perdent, entre les ombres vibrantes d’Irshem et les esquisses de Venise…

Il ne restera de ces trajectoires de feu, à la fin, que l’empreinte de pas de foudre dans les braises, le sable coruscant et la cendre, et la fumée tenace d’un millier de parfums répandus.

Léa Silhol, architecte des univers croisés de Vertigen, Frontier et Isenne, scalde des astérismes et des carrefours, déclare solennellement que Sacra constitue, plus encore que les prismatiques Avant l’Hiver et Fo/véa, la rose des vents de sa Trame, et que le lecteur ne s’aventurera dans le dédale de Manta qu’à ses risques et périls.

— Première séquence, en six nouvelles et deux novellas —

1 édition pour ce livre

2016 Editions Nitchevo Factory

Française Langue française | 300 pages | Sortie : 23 Février 2016 | ISBN : 9791094902035

D'autres livres dans ce genre

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

5 commentaires

  • Luciole Ecarlate Le 27 Avril 2016 à 21:47
    Encore un magnifique recueil de Léa Silhol (il s'agit décidément d'une année bénie!) dans lequel on (re)découvre la fascinante cité d'Isenne, une Venise réinventée, mystérieuse et baroque. Un véritable coup de cœur pour la nouvelle "Trois fois", et pour le tout dernier texte de l'ouvrage, "Magnificat." Vivement le second volume pour que je puisse me perdre dans les rues d'Isenne de nouveau...
  • Azeleen Le 04 Mars 2018 à 18:53
    Quel plaisir de retrouver la plume de Léa Silhol. C'est un enchantement qui vous transporte. Une écriture tout en finesse et en poésie comme l'auteure sait le faire. Un véritable chef d'œuvre.
  • Julie Tournesol Le 31 Mai 2019 à 01:17
    L'écriture de Léa Silhol est toujours un délice à lire, toujours très poétique et procurant toute sortes de sensations, précisément ici tout ce qui relève de l'odorat, mais pas que. Un plaisir multiple, et une superbe expérience de lecture.
  • Cyan Le 11 Mai 2020 à 11:14
    Une pépite autant pour les histoires que pour la plume. Superbe lecture!
  • Zoéprendlaplume Le 11 Février 2021 à 18:26
    Une très belle plongée au cœur de la Trame, avec une diversité de nouvelles, variées, approchant de près ou de loin Isenne. C'est Beau, poétique, parfumé, envoûtant. J'ai eu du mal à tout comprendre, il me manquait quelques références. Mais il s'est révélé au tome 2, et l'émerveillement est arrivé. C'est une expérience unique de lecture, et cette écriture, quelle merveille.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !