Arabe, vous avez dit Arabe ?

Synopsis

Moyenne

19.0

1 vote

EXCELLENT

On savait que Voltaire, Hugo, Gide ou De Gaulle avaient des idées sur les Arabes. Mais Eschyle, Luther, Diderot, Kafka, ou Claudel ? Ou encore Stendhal qui, en 1822, s'écriait : "J'aimerais mieux être un Arabe du Ve siècle qu'un Français du XIXe siècle."
Au hasard de leurs recherches, Chantal Dagron et Mohamed Kacimi ont récolté, de l'Antiquité à nos jours, dans la littérature occidentale, des centaines de citation très contrastées sur les Arabes, l'Islam, le Coran, Mahomet. Tout y défile, depuis l'admiration béate jusqu'à l'aversion irrémédiable, quand ce ne sont pas ces deux attitudes chez le même écrivain : Flaubert par exemple, fou d'Orient au point de regretter le dévoilement des femmes mais demandant "qu'on détruise La Mecque et souille la tombe de Mahomet, pour démoraliser le fanatisme"...
Le seul sentiment absent est l'indifférence car l'Arabe, pour être à nos yeux l'autre par excellence, n'en est pas moins l'étranger physiquement le plus proche de l'Occident depuis quinze siècles, et aujourd'hui plus que jamais.
La leçon tirée de ce petit livre tonique et impertinent, placé sous l'invocation de Montesquieu, est la relativité des jugements, la dérision, l'humour.

1 édition pour ce livre

1990 Editions Balland

Française Langue française | 274 pages | Sortie : 1er novembre 1990 | ISBN : 9782715808317

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !