Green Day : Une conscience américaine

Synopsis

Moyenne

12.3

3 votes

FAIBLE

Alors qu'ils ont tout juste quinze ans, deux copains d'école, Billie Joe Armstrong et Mike Dirnt, fondent Sweet Children. Rebaptisé Green Day en 1989 d'après une de leurs chansons, ils sont d'abord signés sur un label indépendant puis par le très important label Reprise Record. Entre-temps, leur premier batteur Al Sobrante a été remplacé aux baguettes par Tré Cool. Le trio infernal est en place, l'aventure peut vraiment commencer. Leur formule est simple : un cocktail hyper vitaminé de Punk Rock, de mélodies efficaces et concises, le tout servit avec des textes souvent acides qui vont droit au but. Dès 1994, en pleine vague grunge sort Dookie, premier album du groupe à rencontrer un succès massif. Mais le succès justement, s'il les éreinte physiquement, ne les change pas fondamentalement. Le trio californien n'a jamais renié ses origines modestes et a gardé les pieds sur terre, en prise direct avec ce qu'ils sont vraiment. Fidèle à ses engagements, à ses convictions, le groupe n'a pas cédé à la starification à outrance. II est même devenu au fil des années, un des fers de lance de la nouvelle contestation américaine, prouvant en cela qu'il est bien plus qu'une redoutable machine à pondre des hits imparables. En vingt ans d'existence et plusieurs millions d'albums vendus de par le monde (dont douze rien que pour Dookie) Green Day s'est définitivement imposé comme l'un des acteurs majeurs de la scène américaine.

1 édition pour ce livre

2007 Editions de la Lagune (Biographies)

Française Langue française | 191 pages | ISBN : 9782849690598

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !