Tonoharu

de Lars Martinson (2011)

Synopsis

Moyenne

15.3

4 votes

BON

Ce roman graphique américain suit Daniel Wells à son arrivée dans une petite ville de la province
japonaise au poste d’assistant scolaire. Ce journal d’une solitude semi-autobiographique suit les difficiles tentatives du jeune homme pour s’intégrer à une société étrange et étrangère. Lars Martinson propose une sorte de Stupeur et Tremblement ou de Lost in Translation subtil et feutré, où le Japon se dévoile dans un trait dur et dans le silence d’une province grise et monolithique. La rigidité feinte du dessin, qui révèle l’influence de Chris Ware et de Seth, résonne avec l’immobilisme de la vie du personnage, empruntant parfois au registre des gravures qui ont fait les grands récits de voyage européens.

Titre original : Tonoharu (2008)

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2011 Editions Le lézard noir

Française Langue française | Traduit par Anne Cavarroc | 270 pages | ISBN : 2353480276

2010 Editions Le lézard noir (Le petit lézard)

Française Langue française | 265 pages | ISBN : 2353480276

D'autres livres dans ce genre

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • undinoquilit Le 04 Novembre 2018 à 22:46
    L'auteur arrive à montrer tous les problèmes que rencontre un étranger lors d'une première visite dans un pays (langue, coutume...). On ne peut que comprendre Dan, totalement perdu entre une envie de s'imposer et celle de rentrer chez lui

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !