J'irai pas en enfer

Synopsis

Moyenne

14.7

20 votes

MOYEN

Insupportable garnement, provocateur né, impénitent redoutable et redouté, jamais avare de sacrilèges… Tel a été Jean-Louis Fournier dans sa jeunesse, un épi constamment dressé sur la tête comme marque indélébile d'être retors, inscrit malgré lui dans un collège catholique, pour le malheur de ses enseignants. "J'irai certainement en enfer, bonne-maman le dit souvent." À vrai dire, le narrateur fait tout pour y aller. À force de péchés mortels. Il gâche un jour de procession, il regarde les Vénus dénudées dans le Larousse illustré, il pense à Jésus chaque fois qu'il mange un cornichon, il déplace une statue de la Vierge pour la faire trôner au-dessus de toilettes à la turque… "J'étais une honte pour mes parents, pour le collège, pour la France, pour l'humanité. Dieu devait regretter de m'avoir créé." Seule l'écoute du Concerto pour violon en mi mineur de Felix Mendelssohn lui permet, en de rares occasions, de monter au ciel…

1 édition pour ce livre

2003 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | 156 pages | ISBN : 2253154407

5 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

4 commentaires

  • mazel Le 21 Février 2010 à 11:36
    agréable et plein d'humour...
  • Florel Le 27 Juillet 2011 à 19:28
    Agréable mais sans plus
  • marionkekoa Le 17 Juin 2018 à 20:05
    Des petits histoires touchantes et drôles .
  • Errant Le 17 Mai 2019 à 18:39
    Ce recueil autobiographique d'anecdotes de l'enfance m'a plu par sa simplicité et sa candeur. L'auteur a une facilité déconcertante à extraire la substance de faits banals et de nous les présenter sous un coté amusant, sans prétention.Fournier a aussi un incroyable sens de la chute qu'il met généreusement à contribution ici. Bref une lecture légère, qui accroche souvent un sourire.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !