Camille Claudel : Le génie est comme un miroir

Synopsis

Moyenne

16.0

1 vote

BON

De la personnification de l'artiste maudite à la reconnaissance de son génie, Camille Claudel a fait l'objet, depuis le début des années 1980, d'une réhabilitation passionnée. On sait combien ses premières œuvres ont impressionné Auguste Rodin, qui en fit son élève, son inspiratrice et sa maîtresse. On sait comment cette femme, déchirée entre le rêve de l'amour partagé et celui de la sculpture, a décliné vers la folie et s'est vue internée. Au-delà de ces éléments qui en font un personnage de roman, cet ouvrage restitue sa vie et son œuvre dans le contexte de l'époque. En rappelant combien il était alors difficile d'être femme et sculpteur ; comment, avec son frère Paul, introduit dans les cercles littéraires, elle côtoyait une partie de l'avant-garde parisienne. Comment elle se défait de l'emprise de Rodin pour réaliser jusqu'en 1905 la part la plus créatrice de son œuvre, La Valse, L'Âge mûr, La Vague. Comment enfin, en proie à un délire de persécution et faute de la véritable reconnaissance à laquelle elle aspirait, Camille s'est isolée peu à peu de la scène artistique, allant jusqu'à détruire ses œuvres...

1 édition pour ce livre

2003 Editions Gallimard (Découvertes)

Française Langue française | 128 pages | ISBN : 2070764796

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

0 commentaire

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !