Chien blanc

de Romain Gary (1970)

Synopsis

Moyenne

16.4

36 votes

BON

C'était un chien gris avec une verrue comme un grain de beauté sur le côté droit du museau et du poil roussi autour de la truffe qui le faisait ressembler au fumeur invétéré sur l'enseigne du chien-qui-fume, au bar-tabac à nice, non loin du lycée de mon enfance. ... Lire la suite Il m'observait, la tête légèrement penchée de côté, d'un regard intense et fixe, ce regard des chiens de fourrière qui vous guettent au passage avec un espoir angoissé et insupportable. il entra dans mon existence le 17 février 1968 à beverly hills, où je venais de rejoindre ma femme jean seberg, pendant le tournage d'un film.

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2010 Editions Folio

Française Langue française | 220 pages

1981 Editions Folio

Française Langue française | 220 pages | Sortie : 24 Juillet 1981 | ISBN : 29075

1972 Editions Folio

Française Langue française | 220 pages

2 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

6 commentaires

  • Elann Le 19 Mai 2017 à 07:18
    J'ignorais l'engagement idéologique de Gary contre le racisme, c'est une bonne surprise ! Du coup, j'ai autant apprécié découvrir (et c'est bien la découverte qui est appréciable parce que ce livre dépeint un tableau sacrément triste...) le contexte historique de la période post assassinat de Martin Luther King aux Etats-Unis/révolution de 68 en France que les opinions de l'auteur sur tout ça.
  • Emury Le 08 Décembre 2017 à 16:57
    Superbe roman humaniste sur le racisme. Chien blanc, c'est Romain Gary qui dit : "oui au chien en l'homme et non à la chiennerie".
  • lolodec Le 15 Décembre 2017 à 21:34
    Un très bon Romain Gary, toujours à la fois drôle et plus profond que le ton badin peut le laisser craindre. La classe.
  • Capitaine Shadok Le 28 Décembre 2017 à 10:10
    A la fois métaphore du racisme aux Etats-Unis (à travers le chien) et tableau désabusé du militantisme de la fin des années 60 (avec ses tartuffes, ses luttes de pouvoir internes, ses escrocs, ses manipulations et - heureusement - ses "rares héros"). Un bon livre.
  • Adi Le 05 Mai 2019 à 13:29
    Je ne sais pas si j'ai été plus passionnée par la personnalité de Romain Gary ou par la découverte de la page d'histoire américaine qui a suivi l'assassinat de Martin Luther King... J'ai en tout cas adoré cette écriture qui mêle la grande Histoire à celle de stars hollywoodiennes et de tant d'autres, au meme titre qu'à celle d'un chien en fuite...et l'empathie incroyable de l'auteur...
  • Adi Le 09 Mai 2019 à 16:10
    Je ne sais pas si j'ai été plus passionnée par la personnalité de Romain Gary ou par la découverte de la page d'histoire américaine qui a suivi l'assassinat de Martin Luther King... J'ai en tout cas adoré cette écriture qui mêle la grande Histoire à celle de stars hollywoodiennes et de tant d'autres, au meme titre qu'à celle d'un chien en fuite...et l'empathie incroyable de l'auteur...

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !