La Place
Annie Ernaux1983

Synopsis

Moyenne

14.4

524 votes

MOYEN

Annie Ernaux fait le portrait de son père et partant celui du monde rural de ses origines avec lesquels, au fur et à mesure où elle accède à un univers plus petit bourgeois (le récit commence par le souvenir de son épreuve du Capes), elle prend insensiblement ses distances. Un récit distancié, sans affect ni jugement, qui témoigne admirablement de ses rapports ambivalents avec son père, à la fois fier de la réussite de sa fille et méfiant à l'égard de ce monde qu'il ne comprend pas. Pourtant, en dépit de ce parti pris stylistique, l'émotion se trouve à chaque page, l'intime est dit avec une très grande pudeur.

14 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2021 Editions Folio

Française Langue française | 128 pages | Sortie : 4 novembre 2021 | ISBN : 9782072956829

2021 Editions Belin / Gallimard (Classico - Lycée)

Française Langue française | 160 pages | Sortie : 18 août 2021 | ISBN : 9791035817916

2020 [Audiobook] Editions Gallimard (Écoutez lire)

Française Langue française | Lu par Dominique Blanc | Durée : 118 min | Sortie : 8 mars 2020 | ISBN : B085GCL69K

2017 Editions Belin / Gallimard (Classico - Collège)

Française Langue française | 142 pages | ISBN : 9782410004755

2013 [E-book] Editions Folio

Française Langue française | 114 pages | Format : PDF

2010 Editions Belin / Gallimard (Classico - Lycée)

Française Langue française | 79 pages

2008 Editions Folio

Française Langue française | 114 pages

2006 Editions Folio (Plus classiques)

Française Langue française | 150 pages

2004 Editions Folio

Française Langue française | 114 pages | ISBN : 9782070377220

1997 Editions Folio

Française Langue française | 156 pages | Sortie : 13 mars 1997 | ISBN : 9782070400102

1989 Editions Folio

Française Langue française | 114 pages

1986 Editions Folio

Française Langue française | 113 pages | ISBN : 9782070377220

1984 Editions Gallimard (Blanche)

Française Langue française | 120 pages | Sortie : 4 janvier 1984

1983 Editions Gallimard (Blanche)

Française Langue française | 114 pages | ISBN : 9782070700486

D'autres livres dans ce genre

65 commentaires

  • evertkhorus Le 28 Décembre 2010 à 19:36
    Un livre hommage à son père, un livre un peu comme une réminescence de ma propre vie...
  • platinegirl Le 14 Mars 2011 à 16:09
    Au programme de mon bac de français, je m'en serais passée, je me suis ennuyée même si ce n'est pas dur à lire.
  • Bookwormette Le 14 Décembre 2012 à 19:56
    Une découverte, un plaisir de simplicité et d'élégance.
  • Mlle Mathilde Le 28 Février 2013 à 12:29
    Intéressant, pas très drôle, assez émotif, mais prenant.
  • Sara Le 29 Septembre 2013 à 12:36
    Une écriture simple - pour ne pas dire plate - mais touchante.
  • Lsky Le 08 Décembre 2013 à 15:55
    Je l'ai lu deux fois, impossible de m'en souvenir, juste un goût amer dans la bouche.
  • MoonlightSwan Le 21 Octobre 2014 à 10:48
    Je pense que devoir le lire en 3ème était prématuré, je ne l'ai pas du tout aimé, je l'ai même trouvé ennuyant. Dommage peut être que si je l'avais lu plus tard je l'aurais mieux aimé.
  • Passion Le 11 Mars 2015 à 12:35
    Il vaut mieux effectivement être averti et préparé sur le thème de ce roman avant sa lecture. Son écriture est simple et le contenu peut parraître ennuyeux. La relation de l'auteur avec son père oppose le monde ouvrier du lettré. Annie s'engage dans le 2ème malgré ses origines sociales, et son père ne parvient pas à la comprendre. Ce roman porte un intérêt de par son autobiographie.
  • Vinushka Le 18 Juillet 2015 à 18:32
    J’ai trouvé ce livre intéressant. L’auteur se place en observatrice ce qui donne une dimension plus générale à son autobiographie : le récit d'une ascension sociale. Le style plat et assumé convient parfaitement. Je me suis demandée où était ma place. En somme, un livre qui fait réfléchir.
  • Le coin lecture de Nath Le 26 Juillet 2015 à 09:29
    Livre magnifique , à lire je pense à l'âge adulte plutôt qu'à la Fac. Je pense qu'il faut un peu de vécu pour l'apprécier à sa juste valeur.
  • Naïade Le 07 Novembre 2015 à 19:21
    Deuxième lecture d'un ouvrage d'Annie Ernaux, cette fois moins oppressante. Mon expérience précédente avait été difficile du fait d'une écriture "violente", qui prenait aux tripes. Le style est froid et l'auteure en retrait, se questionnant sur cette difficulté à passer d'un "monde" à l'autre, sur la vie de son père, sujet presque sociologique qu'on retrouvait déjà dans Les armoires vides.
  • Evalire Le 07 Février 2016 à 15:05
    J'ai trouvé ce texte intéressant mais pourtant assez froid... Je n'ai pas été sensible à la vision de l'auteur sur sa famille, je m'attendais à plus d'émotions à vrai dire.
  • lespetitslivresdemarie Le 15 Octobre 2018 à 11:31
    Une lecture très intéressante !
  • firefly150 Le 20 Septembre 2017 à 16:06
    Cette écriture que certains tiennent pour froide reflète pour moi, avec une simplicité dénudée, la vie de ce père et la complexité de leurs relations entre deux classes sociales. Un beau texte de vie.
  • Milena19 Le 29 Octobre 2017 à 14:55
    Un texte émouvant mais qui m'a moins touchée que d'autres... Une écriture simple mais qui dit tant de choses. J'aime tellement ce travail d'Annie Ernaux sur la mémoire, les souvenirs. On ressent au travers ces lignes la complexité des relations entre le père et la fille. Des générations complètement différentes.
  • Brotus Le 23 Janvier 2018 à 10:34
    Récit autobiographique à la plume distante pour plonger en plein cœur de cette relation père/fille. Un voyage bref qui témoigne d'une froide tendresse.
  • Beatles_Jude Le 03 Avril 2018 à 15:24
    Je m'attendais à autre chose, une réflexion beaucoup plus poussée sur la différence des classes sociales de l'auteure et de son père.
  • cosyeli Le 21 Août 2018 à 00:55
    Troisième lecture d’Annie Ernaux, après Les Années et L’Occupation. Un de ses premiers jets sur l’écriture « plate »/« blanche », une distance qu’elle même avoue à plusieurs reprises dans le roman avoir du mal à garder. Une écriture qui nous hante, et un sujet difficile sur la complexité des relations familiales et les différences de classes.
  • Sheldzio Le 12 Novembre 2018 à 22:38
    Une distance dans l'écriture comme pour garder sa souffrance en respect. Court mais juste.
  • Isa De la Montalay Le 17 Novembre 2018 à 18:19
    D'un point de vue stylistique, difficile de ne pas succomber à cet exercice magistral. Je ne suis pas fan des autobiographies en général, mais le portrait de ce père, austère et fruste, incapable de manifester la moindre émotion, qui consacre la moindre parcelle de son temps, de son énergie à se construire une apparence sociale, est étonnant. Une sorte de phobie sociale, une peur du déclassement.
  • btheturner Le 10 Août 2019 à 10:39
    Malgré un style qui se veut distant, les phrases ont tout de même un certain impact et une certaine poésie de la simplicité finit par s'en dégager. J'ai beaucoup entendu parler d'Annie Ernaux à travers des lectures comme Didier Eribon, Edouard Louis ou sociologiques relatives aux "transclasses", et je dois dire que pour l'instant j'aime beaucoup, je lirais donc ses autres romans.
  • ReadingIsMagic Le 31 Août 2019 à 21:41
    Un livre facile et rapide à lire. L'histoire très intéressante d'un père face aux attendus sociaux, la situation vécue par sa fille. Joli témoignage. J'ai trouvé l'écriture très froide et distante, c'est sûrement voulu et j'accepte ce choix, mais je pense que c'est pour cela que je n'ai pas réussi à pleinement comprendre l'essence et la poésie de cette biographie.
  • Tristan Rqt Le 17 Janvier 2020 à 17:34
    Je n'ai peut être pas saisi toutes les choses incroyables qu'il peut y avoir dans ce livre comme certaines personnes le disent... La façon qu'a l'auteure de parler de son fils m'a vraiment dérangé (de sa famille en général mais surtout de son fils). Franchement j'ai trouvé ce livre un peu inintéressant... Et froid... Dommage...
  • sagweste Le 28 Janvier 2020 à 13:04
    Il est de ces hommes simples que les bonheurs de la vie de tous les jours suffisaient. Il n'avait nulle envie, nulle jalousie en lui d'un 'meilleur' remarqué chez les autres. Pour autant, l'auteure a pu le lui reprocher, avoir même honte parfois auprès de ses amies. Sa mère l'entrainait vers une culture des livres, son père vers une sérénité plus dépouillée.
  • Au vrai chic littérère Le 07 Mars 2020 à 15:25
    Un récit sociologique témoignant, à partir de l'exemple du père de l'autrice, de la place que l'on prend, que l'on se fait, avec, en corollaire, les habitus sociaux en découlant. Une vie se déroule sous nos yeux avec ses petites joies, ses contraintes, ses impossibilités, ses petites avancées.
  • Truculent_ichneumon Le 05 Avril 2020 à 10:03
    Je ne m'attendais pas à lire un livre aussi frappant ! Bref, j'ai adoré.
  • Didilit Le 28 Avril 2020 à 16:18
    Livre très court et facile à lire. L'auteure nous croque son père fraîchement décédé dans un style volontairement épuré comme pour se détacher de pensées qu'elle n'assume peut être pas. Vision d'une fille qui s'est élevée, sur le milieu de ses parents et de son père plus particulièrement. Sociologiquement troublant et intéressant...
  • Les chroniques de ju Le 22 Mai 2020 à 20:09
    Une histoire familiale une vie, un hommage au père de lnauteu
  • Les chroniques de ju Le 24 Mai 2020 à 00:29
    Une histoire familiale une vie, un hommage au père de lnauteu
  • Garance Shan Le 11 Janvier 2021 à 18:40
    Lu une première fois au lycée, j'avais détesté, 15 ans plus tard, cette oeuvre m'a touchée ... un plume simple certes mais chargée en émotion. Un bel hommage au père de l'autrice.
  • kira2000 Le 29 Mars 2021 à 16:51
    J'ai beaucoup de mal avec la vision qu'elle a de ses parents mais on sent l'amour qu'elle a pour son père derrière ses mots : une œuvre très touchante et un très bel hommage. Niveau stylistique, c'est très facile à lire et le côté un peu "extérieur" de tout cela rend l'immersion encore plus simple.
  • sevebook Le 18 Juin 2021 à 13:23
    Un émouvant hommage à son père. Un style détaché qui cache pudiquement son immense chagrin et amour pour les siens.
  • miss.acacia Le 29 Octobre 2021 à 19:52
    Ce récit suit une double ascension, l'ascension matérielle du père et l'ascension socioculturelle d'Annie Ernaux. Le style volontairement neutre laisse le devant au fond. Le texte n'en est que plus percutant. Mais il me laissera une empreinte moins marquante que L'événement.
  • paulinebouquine Le 21 Novembre 2021 à 18:51
    Avec sa plume dépouillée presque désincarnée, Annie Ernaux raconte la quête d'élévation sociale que son père a poursuivi, sa vie durant, et qu'il a finalement vécu au travers de sa fille. Un récit saisissant de deux mondes sociologiquement différents, de deux personnes qui peinent à se comprendre mais qui pourtant s'aiment tendrement.
  • Alhweder Le 30 Novembre 2021 à 18:36
    Une biographie touchante dans ce qu'elle témoigne de l'incompréhension entre des parents et leur enfant lorsque ce dernier devient "transfuge de classe". Une incompréhension mutuelle qui n'efface pas l'amour. Une écriture pleine de pudeur.
  • Audrey63 Le 27 Février 2022 à 21:42
    Récit d'une ascension sociale, d'une femme qui réussit à s'élever grâce à l'école et à une rencontre. Je regrette une écriture plate qui a favorisé mon ennui. Le sujet m'avait attirée mais je n'en garderai rien.
  • poulette_lapetitepoule Le 02 Mars 2022 à 20:50
    Une biographie très touchante, malgré le style assez "détaché" un peu déroutant lorsque l'ont parle d'un sujet aussi émouvant.
  • hellothejungle Le 03 Mai 2022 à 12:12
    Ce n'est pas mon préféré de l'autrice car la thématique m'a un peu moins touchée. En revanche j'ai quand même beaucoup aimé. Définitivement, un style Ernaux bien à part d'auto-fiction sociale assez crue. Sans aucune pudeur, elle se raconte et c'est assez bouleversant. Une autrice à lire !
  • Christelle Laborie Le 09 Mai 2022 à 21:38
    Livre très court et facile à lire. Touchant et souvent le miroir de ma jeunesse. J'ai beaucoup aimé
  • laetiti Le 26 Mai 2022 à 10:08
    Écriture plate et sans émotion, une distance voulue par l'auteure. La condition sociale, la volonté de s'élever, le sentiment d'infériorité, le monde ouvrier et le monde intellectuel, espérer un avenir meilleur pour son enfant..
  • Mariehabs Le 24 Août 2022 à 15:55
    Un témoignage sur sa relation avec son père et le changement de mentalité qui se passe souvent d'une génération à l'autre. Une lecture qui se lit bien, mais que j'ai trouvé un peu ennuyeuse. Malgré que je trouve souvent intéressant le sujet des différentes générations, je n'ai pas embarqué dans cette lecture.
  • Marion.Bgrs Le 07 Septembre 2022 à 22:14
    Une autobiographie par le bias de l'histoire de son père qui fait un portrait sociologique intéressant. L'éloignement entre Annie Ernaux et son père est rendu avec beaucoup de tristesse. Cependant je m'attendais à mieux, au vu du résumé qui m'avait tant parlé.
  • Rascar Capac Le 05 Octobre 2022 à 16:46
    Ce court livre (114 pages) raconte les souvenirs de l'auteure à propos de son père, dans les deux premiers tiers du siècle dernier, ouvrier puis cafetier dans un bled normand. Elle, elle fait des études et va devenir enseignante. Ce père, un "brave homme", ne comprend absolument pas sa fille, ses aspirations, sa vie de jeune femme cultivée. C'est un livre qui m'a touché.
  • Anima Lecteur Le 31 Octobre 2022 à 11:24
    Roman court retraçant grâce à l'écriture plate la vacuité d'une vie, celui du père de la narratrice, sur le 20eme siècle avec le choc des génération, de la culture et du progrès. Doit être lu avec de la maturité, le lecteur doit avoir "du vécu" pour comprendre, voire être de la même "époque" pour y voir une similitude de vie, des souvenirs de sa propre famille. Très beau roman.
  • Copihue Le 12 Novembre 2022 à 18:40
    Au décès de son père, l'autrice décide de raconter son histoire, et montre la distance qui s'est inévitablement instaurée entre eux, prix de sa propre ascension sociale. Une écriture dépouillée mais qui m'a touchée, les mots d'Annie Ernaux font de nouveau écho en moi.
  • RiRead Le 06 Décembre 2022 à 00:30
    Si le style est dépouillé, le propos, lui, est très fort. Annie Ernaux raconte son père, ouvrier normand puis commerçant, leur relation qui se distend au fur et à mesure qu'elle s'élève culturellement et socialement, puis son deuil. Le tout sans fard et avec une honnêteté rare. J'ai été très touchée par cette lecture.
  • SamSam Le 28 Décembre 2022 à 17:05
    J'ai bien aimé le style de l'auteure, en revanche l'histoire ne m'a pas vraiment passionné heureusement qu'il n'y avait qu'une centaine de pages. [13/20]
  • evey_trinity Le 31 Décembre 2022 à 12:15
    Un propos fort pour les prémices d'un "Qui a tué mon père" d'Edouard Louis. L'occasion de réfléchir la condition de transfuge face à une famille restée en banlieue Rouennaise.
  • La Parenthèse d'Axelle Le 02 Avril 2023 à 19:53
    J'ai continué ma découverte d'Annie Erneaux avec celui ci, qui ne m'a pas convaincue. Le thème du changement de classe sociale est intéressant mais le récit m'a laissé assez froide et je n'ai vraiment pas aimé la lecture audio qui en est faite, contrairement à celles de ses autres récits. 12/20
  • Inauri Le 06 Avril 2023 à 23:55
    Assez simple et rapide à lire L’écriture plate donne une vue plutôt neutre Surtout vers le début l’ordre chronologique n’étais pas toujours très clair mais en général intéressant même sans avoir beaucoup de contexte
  • Cannetille Le 06 Juin 2023 à 19:08
    Le texte se déploie au long d’une écriture plate, neutre, sèche et précise, qui dissèque faits et sentiments avec la rigueur d’observation d’un entomologiste. Pourtant, même si sévèrement tenue à distance, l’émotion transparaît à fleur de mots, vibre sous la retenue et emporte le lecteur, en écho à ses propres blessures familiales, au fond d’un intense bouleversement. Coup de coeur.
  • hiekashi Le 20 Juin 2023 à 12:51
    Je ne pense pas que ce soit le meilleur livre pour découvrir l'autrice. En effet, l'histoire de son père ne m'a pas passionné tant que cela et je me suis rapidement perdue dans la chronologie des événements. Malgré tout, j'ai eu le cœur serré face à sa jalousie en voyant l'ascension sociale et intellectuelle de sa fille. Je lirais quand même ses titres les plus connus.
  • Noctule Le 02 Juillet 2023 à 09:53
    Très bonne lecture, j'aime beaucoup la plume d'Annie Ernaux. Livre bouleversant.
  • Alex-Mot-à-Mots Le 25 Septembre 2023 à 16:24
    Lorsque j’ai lu ce livre la première fois, j’étais persuadée qu’il s’agissait d’abord d’un roman, et ensuite d’une place comme les places de villes et villages. Evidemment, je ne l’ai jamais trouvé dans les pages du livre. Avec mes yeux d’adulte ayant perdu son père, j’ai ressenti lors de cette seconde lecture tout l’amour de l’autrice pour son propre père décédé, sans remord ni rancune.
  • Comixtar Le 28 Septembre 2023 à 18:26
    J'ai lu ce livre dans les années 90, quand j'étais au collège. Pour la première fois depuis, je le relis. C'est une total redécouverte. Et ça fait du bien. . L'écriture est simple (et c'est quelque chose qu'on a reproché à Annie Ernaux), mais et alors? Le contenu est plein de nostalgie, plein de souvenirs... Ca parle de l'ancien, du nouveau, du passage du temps... Et c'est si bien narré.
  • julied'eaudouce Le 27 Octobre 2023 à 19:50
    Je ne comprends pas la note si basse donnée à ce livre, mais tous les goûts sont dans la nature, et tant mieux. J'ai trouvé ce texte extrêmement puissant, sincère, touchant et vrai. Annie Ernaux raconte son père, plutôt que de lui rendre hommage. Elle raconte une époque, un langage. Derrière sa sincérité brute se cache une tendre poésie du quotidien. Un livre qui donne envie d'écrire !
  • Claire C Le 23 Novembre 2023 à 08:32
    Quelle force dans cette écriture ! Un témoignage poignant qui me touche au plus profond.
  • téman_kojai Le 27 Décembre 2023 à 09:34
    Ce livre ne m'a franchement pas laissé la meilleure des impressions. J'ai forgé une incompréhension dans sa façon d'écrire son père - premier essai d'une écriture blanche, liminaire, poussiéreuse, lisse, et qu'elle-même ne comprend pas, finalement. L'amour se ressent, évidemment, ce serait trompeur de penser que non, mais au delà de l'amour se trouve le respect et l'inspiration forcée. {11}
  • Floc33 Le 09 Février 2024 à 22:51
    Pas facile à évaluer. Le style est excellent, Annie Ernaux explique son parti pris stylistique avec élégance et précision. Elle adopte à dessein une "écriture plate", la plume se fait chirurgicale, distante, descriptive et factuelle. Les phrases sont souvent nominales, s'assimilant à de la prise de notes, pour capter la fulgurance d'un souvenir, mais dénué d'émotions. Elle souhaite capter une
  • Floc33 Le 09 Février 2024 à 22:54
    vérité, comme un rempart contre l'oubli, avec un aspect brut, sans fioritures de style ou de sentiments. Annie Ernaux veut témoigner de l'existence de son père, dans toute sa dimension sociale et de classe. Par cette écriture dépouillée, elle lui rend hommage sincère et juste. Le titre est trouvé avec finesse. Je pensais à une place de village avant d'ouvrir le roman, mais cela n'a rien à voir
  • Floc33 Le 09 Février 2024 à 22:56
    et peut être interprété de bien des façons : la place dans la société, le fait d'être à sa place et à la "bonne place", de se sentir placé ou déplacée, par rapport aux autres, à ses rêves, dans la hiérarchie de classe. La place de son père, de ses grands-parents, la sienne... car c'est un roman générationnel. Il y a beaucoup à analyser et je pense que cet ouvrage est passionnant à analyser.
  • Floc33 Le 09 Février 2024 à 22:59
    Cependant, je n'avais pas à l'étudier et je lisais pour mon plaisir, c'est sans doute là que je m'y retrouve moins. Le roman est très (trop court) pour qu'on se plonge dedans, ce n'est d'ailleurs pas le propos. On y découvre un portrait mais sans émotions, sans la projection affective du souvenir car ce n'est pas ce qui est recherché par l'autrice. On lit alors un document, un témoignage, mais
  • Floc33 Le 09 Février 2024 à 23:00
    sans identification, sans empathie. La démarche est admirable et assumée, annoncée aux lecteurs. J'avoue avoir parfois pensé à autre chose en le lisant, tout en reconnaissant la qualité littéraire de l'ouvrage.
  • L1bellule Le 28 Avril 2024 à 12:02
    J'ai beaucoup aimé ma lecture. Une écriture sobre et fluide, qui m'a transporté. Annie Ernaux parle de l'histoire de ses parent, de son enfance, de sa vie. Elle évoque surtout le décalage vécu par un transfuge de classe au sein de sa famille. Le malaise qui en découle, les incompréhensions et la difficulté de trouver sa place dans la société. Elle le montre "de l'intérieur" par ce récit.
  • Eclipsa Le 04 Mai 2024 à 15:23
    Je ne comprends pas pourquoi ce livre a reçu un prix Nobel. L'hommage à son père est touchant, mais je n'ai aucunement réussi à apprécier le contenu tant j'ai trouvé l'écriture mal faite. De trop courtes phrases, beaucoup de répétitions et des sujets qui vont dans tous les sens sans aucun lien. J'ai dû lire ce livre pour mes études, je m'en serai clairement bien passé !

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !