La Place

de Annie Ernaux (1983)

Synopsis

Moyenne

13.7

163 votes

MOYEN

Annie Ernaux fait le portrait de son père et partant celui du monde rural de ses origines avec lesquels, au fur et à mesure où elle accède à un univers plus petit bourgeois (le récit commence par le souvenir de son épreuve du Capes), elle prend insensiblement ses distances. Un récit distancié, sans affect ni jugement, qui témoigne admirablement de ses rapports ambivalents avec son père, à la fois fier de la réussite de sa fille et méfiant à l'égard de ce monde qu'il ne comprend pas. Pourtant, en dépit de ce parti pris stylistique, l'émotion se trouve à chaque page, l'intime est dit avec une très grande pudeur.

7 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2013 [E-book] Editions Folio

Française Langue française | 114 pages | Format : PDF

2010 Editions Belin / Gallimard (Classico - Lycée)

Française Langue française | 79 pages

2008 Editions Folio

Française Langue française | 114 pages

2006 Editions Folio (Plus classiques)

Française Langue française | 150 pages

2004 Editions Folio

Française Langue française | 114 pages | ISBN : 9782070377220

1989 Editions Folio

Française Langue française | 114 pages

1984 Editions Gallimard (Blanche)

Française Langue française | 120 pages | Sortie : 4 Janvier 1984

D'autres livres dans ce genre

20 commentaires

  • evertkhorus Le 28 Décembre 2010 à 19:36
    Un livre hommage à son père, un livre un peu comme une réminescence de ma propre vie...
  • platinegirl Le 14 Mars 2011 à 16:09
    Au programme de mon bac de français, je m'en serais passée, je me suis ennuyée même si ce n'est pas dur à lire.
  • Bookwormette Le 14 Décembre 2012 à 19:56
    Une découverte, un plaisir de simplicité et d'élégance.
  • Mlle Mathilde Le 28 Février 2013 à 12:29
    Intéressant, pas très drôle, assez émotif, mais prenant.
  • Sara Le 29 Septembre 2013 à 12:36
    Une écriture simple - pour ne pas dire plate - mais touchante.
  • Lsky Le 08 Décembre 2013 à 15:55
    Je l'ai lu deux fois, impossible de m'en souvenir, juste un goût amer dans la bouche.
  • MoonlightSwan Le 21 Octobre 2014 à 10:48
    Je pense que devoir le lire en 3ème était prématuré, je ne l'ai pas du tout aimé, je l'ai même trouvé ennuyant. Dommage peut être que si je l'avais lu plus tard je l'aurais mieux aimé.
  • Passion Le 11 Mars 2015 à 12:35
    Il vaut mieux effectivement être averti et préparé sur le thème de ce roman avant sa lecture. Son écriture est simple et le contenu peut parraître ennuyeux. La relation de l'auteur avec son père oppose le monde ouvrier du lettré. Annie s'engage dans le 2ème malgré ses origines sociales, et son père ne parvient pas à la comprendre. Ce roman porte un intérêt de par son autobiographie.
  • Vinushka Le 18 Juillet 2015 à 18:32
    J’ai trouvé ce livre intéressant. L’auteur se place en observatrice ce qui donne une dimension plus générale à son autobiographie : le récit d'une ascension sociale. Le style plat et assumé convient parfaitement. Je me suis demandée où était ma place. En somme, un livre qui fait réfléchir.
  • Le coin lecture de Nath Le 26 Juillet 2015 à 09:29
    Livre magnifique , à lire je pense à l'âge adulte plutôt qu'à la Fac. Je pense qu'il faut un peu de vécu pour l'apprécier à sa juste valeur.
  • Naïade Le 07 Novembre 2015 à 19:21
    Deuxième lecture d'un ouvrage d'Annie Ernaux, cette fois moins oppressante. Mon expérience précédente avait été difficile du fait d'une écriture "violente", qui prenait aux tripes. Le style est froid et l'auteure en retrait, se questionnant sur cette difficulté à passer d'un "monde" à l'autre, sur la vie de son père, sujet presque sociologique qu'on retrouvait déjà dans Les armoires vides.
  • Evalire Le 07 Février 2016 à 15:05
    J'ai trouvé ce texte intéressant mais pourtant assez froid... Je n'ai pas été sensible à la vision de l'auteur sur sa famille, je m'attendais à plus d'émotions à vrai dire.
  • lespetitslivresdemarie Le 15 Octobre 2018 à 11:31
    Une lecture très intéressante !
  • firefly150 Le 20 Septembre 2017 à 16:06
    Cette écriture que certains tiennent pour froide reflète pour moi, avec une simplicité dénudée, la vie de ce père et la complexité de leurs relations entre deux classes sociales. Un beau texte de vie.
  • Milena19 Le 29 Octobre 2017 à 14:55
    Un texte émouvant mais qui m'a moins touchée que d'autres... Une écriture simple mais qui dit tant de choses. J'aime tellement ce travail d'Annie Ernaux sur la mémoire, les souvenirs. On ressent au travers ces lignes la complexité des relations entre le père et la fille. Des générations complètement différentes.
  • Brotus Le 23 Janvier 2018 à 10:34
    Récit autobiographique à la plume distante pour plonger en plein cœur de cette relation père/fille. Un voyage bref qui témoigne d'une froide tendresse.
  • Beatles_Jude Le 03 Avril 2018 à 15:24
    Je m'attendais à autre chose, une réflexion beaucoup plus poussée sur la différence des classes sociales de l'auteure et de son père.
  • cosyeli Le 21 Août 2018 à 00:55
    Troisième lecture d’Annie Ernaux, après Les Années et L’Occupation. Un de ses premiers jets sur l’écriture « plate »/« blanche », une distance qu’elle même avoue à plusieurs reprises dans le roman avoir du mal à garder. Une écriture qui nous hante, et un sujet difficile sur la complexité des relations familiales et les différences de classes.
  • Sheldzio Le 12 Novembre 2018 à 22:38
    Une distance dans l'écriture comme pour garder sa souffrance en respect. Court mais juste.
  • Isa De la Montalay Le 17 Novembre 2018 à 18:19
    D'un point de vue stylistique, difficile de ne pas succomber à cet exercice magistral. Je ne suis pas fan des autobiographies en général, mais le portrait de ce père, austère et fruste, incapable de manifester la moindre émotion, qui consacre la moindre parcelle de son temps, de son énergie à se construire une apparence sociale, est étonnant. Une sorte de phobie sociale, une peur du déclassement.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !