Ces orages-là

de Sandrine Collette (2021)

Synopsis

Moyenne

16.6

51 votes

BON

C'est une maison petite et laide. Pourtant en y entrant, Clémence n'a vu que le jardin, sa profusion minuscule, un mouchoir de poche grand comme le monde. Au fond, un bassin de pierre, dans lequel nagent quatre poissons rouges et demi. Quatre et demi, parce que le cinquième est à moitié mangé. Boursouflé, abîmé, meurtri : mais guéri. Clémence l'a regardé un long moment. C'est un jardin où même mutilé, on peut vivre.
Clémence s'y est installée. Elle a tout abandonné derrière elle en espérant ne pas laisser de traces. Elle voudrait dresser un mur invisible entre elle et celui qu'elle a quitté, celui auquel elle échappe. Mais il est là tout le temps. Thomas. Et ses orages. Clémence n'est pas partie, elle s'est enfuie.

Clémence a trente ans lorsque, mue par l'énergie du désespoir, elle parvient à s'extraire d'une relation toxique. Trois ans pendant lesquels elle a couru après l'amour vrai, trois ans pendant lesquels elle n'a cessé de s'éteindre. Aujourd'hui, elle vit recluse, sans amis, sans famille, sans travail, dans une petite maison fissurée dont le jardin s'apparente à une jungle. Comment faire pour ne pas tomber et résister minute après minute à la tentation de faire marche arrière ? Sandrine Collette nous offre un roman viscéral sur l'obsession, servi par l'écriture brute et tendue qui la distingue.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2021 [Audiobook] Editions Audiolib

Française Langue française | Durée : 345 min | Sortie : 19 mai 2021 | ISBN : -

2021 Editions JC Lattès (Littérature française)

Française Langue française | 300 pages | Sortie : 6 janvier 2021 | ISBN : 9782709668521

D'autres livres dans ce genre

11 commentaires

  • Sphinxou Le 13 Janvier 2021 à 09:20
    En bref, Ces orages-là est un récit prenant et plein d’émotion, retraçant le parcours d’une femme fuyant un ex-conjoint (très) violent. C’est plein d’émotions très fortes, il faut vraiment s’accrocher, mais c’est aussi (je pense) très juste…
  • Cannetille Le 19 Janvier 2021 à 09:53
    Point n’est besoin d’aller chercher très loin pour trouver l’enfer : il brûle dans l’intimité de la violence conjugale, et dans la solitude de victimes convaincues de leur insignifiance méprisable et coupable. Ce livre incarne leur terreur et leur tourment dans un récit vertigineux aux allures de cyclone psychologique. Coup de coeur.
  • Naisbook Le 06 Février 2021 à 23:15
    Absolument stupéfiant.
  • VibrationLitteraire Le 03 Mars 2021 à 18:54
    Un roman dur aux scènes parfois choquantes porté par une belle plume qui sait être fluide et hachée à la fois en fonction des situations et des personnages. Un personnage principal qui interroge, qui questionne jusqu'au bout, surtout au bout d'ailleurs. Clémence n'est pas exempt de tout trouble et m'a beaucoup posé question à la fin qui va trop loin trop tard.
  • Célou lit Le 21 Mars 2021 à 17:33
    Encore un bon moment de lecture passé avec Sandrine Collette. Ce ne sera pas mon roman préféré mais j'y ai retrouvé tout ce que j'aime chez cette auteure ! Un rythme soutenue, une plongée profonde dans les eaux noires de l'esprit et des personnages aux personnalités aussi fortes qu'en danger.
  • uji40 Le 23 Mars 2021 à 12:28
    J'avais le coeur qui battait fort tout au long de ce livre. Je voulais aider Clémence, dans ce roman noir et toujours d'actualité, malheureusement. Mais il y a, parfois, une petite lueur...d'espoir. A lire, vite.
  • Waterlyly Le 10 Mai 2021 à 21:34
    Un roman puissant, bouleversant, dans lequel l’auteure a su instaurer une tension qui monte peu à peu au fil des chapitres. À découvrir.
  • Oceaneca Le 13 Mai 2021 à 09:14
    La reconstruction de cette femme suite à sa fuite d’un conjoint violent est une merveille remplie de fragilité, de peur, de solitude mais également de force, d’espoir et de renouveau. La manière avec laquelle Clémence reprend goût au quotidien grâce à ce qui se cachait au fond d’elle et grâce aux personnes autour d’elle est un parfait exemple qu’on peut toujours se relever.
  • La Parenthèse d'Axelle Le 03 Juin 2021 à 15:04
    J'ai beaucoup aimé ce récit ! Sandrine Collette a parfaitement réussi à décrire les relations toxiques et la difficulté d'en sortir. J'ai beaucoup aimé le rapport de Clémence à sa reconstruction : la petite maison et son jardin, la boulangerie, les nouveaux visages. La relation avec la mère m'a un peu moins convaincue. La fin... nous retourne ! La lecture audio donne une ambiance réussie ! 17/20
  • Ju lit les Mots Le 12 Juillet 2021 à 11:51
    L’obsession est aussi destructrice que la relation toxique. Entre la plume de Sandrine Colette et la voix de Marie Bouvet, cette tension est palpable et donne toute sa dimension à cette histoire.
  • _Pollux_ Le 13 Juillet 2021 à 19:29
    Un roman sur la violence conjugale. Sur l'après séparation, sur la solitude, sur la terreur, sur l'emprise, sur la reconstruction.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !