Et toujours les Forêts

de Sandrine Collette (2020)

Synopsis

Moyenne

16.6

69 votes

BON

Corentin, personne n’en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s’en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l’aïeule, une vie recommence.
À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas d’assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l’espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d’un monde désert, et la certitude que rien ne s’arrête jamais complètement.

1 édition pour ce livre

2020 Editions JC Lattès (Littérature française)

Française Langue française | 334 pages | Sortie : 2 Janvier 2020 | ISBN : 9782709666152

D'autres livres dans ce genre

13 commentaires

  • sagweste Le 26 Janvier 2020 à 15:52
    Une des plus belles histoires lues depuis une décennie, je vous remercie Sandrine Collette pour cette passion ressentie, celle qui fait battre les pulsions de mon cœur de lectrice plus vite que de coutume. Un roman que je qualifierai de chef d’œuvre, à mon petit niveau de blogueuse.
  • belette2911 Le 29 Janvier 2020 à 20:42
    Un huis-clos angoissant, un retour aux âges sombres, un ciel si bas qu’un canal s’est pendu, une Nature carbonisée mais malgré tout, cette envie de vivre. Un post-apo avec de la poésie, des émotions, de la profondeur. Une belle réussite !
  • Alex-Mot-à-Mots Le 30 Janvier 2020 à 16:05
    Corentin n’a pas eu de chance au début de sa vie : abandonné plusieurs fois par sa mère qui n’en veut pas, il finit par grandir chez sa grand-mère aux Forêts. Il part ensuite faire ses études à la ville, jusqu’au jour où un cataclysme s’abat sur le monde. Heureusement caché avec ses amis dans les sous-sols de la ville, il remonte après plusieurs jours à l’air libre et découvre la dévastation.
  • La Parenthèse d'Axelle Le 01 Février 2020 à 14:07
    Un roman intéressant et prenant, surtout à partir de la catastrophe, mais un peu trop glauque par certains aspects pour moi, notamment dans la relation entre Corentin et Mathilde. 15/20
  • Cannetille Le 03 Février 2020 à 09:49
    Alternant grands tableaux épiques et scènes intimistes, l’inépuisable imagination de Sandrine Collette célèbre ici le miracle de la vie, petit îlot de chaleur et de couleur au sein d'une immensité noire et stérile, capable d'une extraordinaire résilience fut-ce au prix, pour certains, de l'impitoyable loi du plus fort.
  • Faby de Caparica Le 16 Février 2020 à 07:02
    Et toujours aussi addictif
  • Valou16 Le 30 Mars 2020 à 09:37
    Premier sandrine collette. Surprenant et prenant.
  • Musemania Le 30 Mars 2020 à 19:55
    Derrière cette vision quelque peu pessimiste de l’homme, une citation me revient en mémoire : « L’homme est un loup pour l’homme » et tout du long des pages, cela ne fait que se confirmer. Malgré cette noirceur, un soupçon subsiste malgré tout au bout du chemin. Sandrine Collette parvient à retranscrire une humanité forte aux travers de ses personnages.
  • Vicky Rouberte Le 06 Juillet 2020 à 23:42
    Ce livre me laisse un sentiment étrange. Le côté post-apo est saisissant, la chute est impressionnante, les sentiments liés sont très réalistes et bien décrits. Cela dis l'écriture répétitive et hachée me gêne. Aussi je n'ai pas aimé Marie c'est une peste agaçante. La fin est un drame sans grand espoir ni plus d'informations, c'est un peu trop brusque. Je suis assez déçue mais c'était pas mauvais.
  • Kah Rane Le 30 Août 2020 à 21:17
    Mon premier Sandrine Collette... et j'étais très loin de me douter du contenu de ce livre. Il mérite un coup d'oeil, sincèrement.
  • Dexter Benett Le 11 Septembre 2020 à 15:21
    Encore un très bon roman de Sandrine Collette !
  • LeoLabs Le 30 Septembre 2020 à 08:11
    Sandrine Collette nous offre ici un excellent roman post-apocalyptique se passant dans le même univers que "La route" de Cormac McCarthy. Ceux qui ont lu ce dernier y verront l'indéniable connexion, laquelle fut pour moi très agréable. L'écriture parfois à la limite de l'onirisme est délectable et accompagne parfaitement l'ambiance grise et morose du récit. 1/2
  • LeoLabs Le 30 Septembre 2020 à 08:15
    2/2. Seul Bémol, la partie du livre focalisé sur l'enfance du protagoniste m'a paru un peu longue et presque inutile pour la continuité des évènements.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !