La maison

de Emma Becker (2019)

Synopsis

Moyenne

15.0

42 votes

BON

J'ai toujours cru que j'écrivais sur les hommes. Avant de m'apercevoir que je n'écris que sur les femmes. Sur le fait d'en être une. Écrire sur les putes, qui sont payées pour être des femmes, qui sont vraiment des femmes, qui ne sont que ça ; écrire sur la nudité absolue de cette condition, c'est comme examiner mon sexe sous un microscope. Et j'en éprouve la même fascination qu'un laborantin regardant des cellules essentielles à toute forme de vie.
À 23 ans, Emma Becker décide de rejoindre une maison close berlinoise pour en écrire la vérité – de l’intérieur, à l’intérieur. De chambre en chambre, d’une fille à l’autre, la lecture addictive de La Maison nous entraîne au cœur d’un monde interdit.

2 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2019 Editions Flammarion (Littérature française)

Française Langue française | 384 pages | Sortie : 21 Août 2019 | ISBN : 9782081470408

2019 [E-book] Editions Flammarion

Française Langue française | 374 pages | Format : ePub | ISBN : 9782081470415

D'autres livres dans ce genre

6 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

10 commentaires

  • Alex-Mot-à-Mots Le 16 Septembre 2019 à 11:56
    J’ai toujours cru que j’écrivais sur les hommes. Avant de m’apercevoir que je n’écris que sur les femmes. Sur le fait d’en être une. Dans ce dernier roman (mais s’agit-il d’un roman ou d’un récit ?) l’auteure parle d’une profession bien particulière : la prostituée, celle qui officie en maison close en Allemagne. A Berlin, la narratrice commence son métier dans une maison pleine de jeunes filles
  • Paubear Le 05 Octobre 2019 à 19:46
    Il s’agit d’un récit ou plutôt un témoignage
  • Le boudoir livresque Le 23 Octobre 2019 à 22:36
    Un livre extrêmement bien écrit, sur un sujet délicat, bien amené. Il n'est pas misérabiliste, il ne met pas la prostitution sur un piédestal non plus, il peint juste la réalité qu'a vécu cette autrice, et elle nous l'offre d'une très belle manière. J'ai adoré plonger dans ce bordel, rencontrer ces femmes, découvrir ces anecdotes. Un très bon livre.
  • Alhena Le 21 Novembre 2019 à 09:01
    Très bonne surprise après avoir eu des retours plutôt négatifs sur le livre. C'est cru par moment, oui. Mais c'est bien normal lorsque l'on connait le sujet du livre... C'est bien écrit, avec humanité et un regard plus doux que ce que l'on pourrait s'imaginer sur le milieu de la prostitution. On frôle le coup de cœur de mon côté !
  • Anouschka Le 26 Novembre 2019 à 13:24
    Profondément HUMAIN, AUTHENTIQUE et SENSIBLE! S'enfermer 2 ans dans une maison close pour écrire sur le sujet...Puis exprimer avec des images/des mots crus, mais jamais vulgaires ce quotidien, dresser des portraits attachants de ces femmes rencontrées, décrire la complexité des désirs, la féminité et surtout la complicité entre prostituées qui règne dans la Maison: RESPECT! Livre étonnant!!!
  • vagabondageautourdesoi Le 19 Décembre 2019 à 13:05
    Malgré la description idyllique qu’elle en fait, Emma Becker ne peut me convaincre. La prostitution est un esclavage même dans une prison dorée. Est-ce que la seule littérature justifie cette épreuve ? Je ne le pense pas. Et je reste dubitative devant la portée médiatique de ce roman à l’ère où les femmes commencent à prendre la parole sur le respect de leur propre désir et la recherche de leur
  • Lilite Le 17 Février 2020 à 17:40
    Des idées et des réflexions intéressantes mais de nombreuses longueurs qui m'ont rendu cette lecture pas toujours agréable.
  • petit-rat-de-bibliothèque Le 18 Mars 2020 à 09:09
    Un livre dans lequel l’autrice laisse volontairement la place aux autres pour mieux se raconter et nous révéler ses pensées. Un livre à multiples facettes tant dans la forme que dans le contenu. Un texte travaillé tout en étant cru et brut, sans phare. Une belle prouesse littéraire et à la fois un journal intime. Entrez dans La Maison…
  • Juju de Shanghai Le 10 Mai 2020 à 11:15
    Oui, le roman est cru. Emma Becker y raconte son immersion, sa vie dans un bordel berlinois. Qu'il soit cru me parait la moindre des choses, par honnêteté intellectuelle. C'est fait avec talent, une belle écriture, des réflexions intéressantes, loin des clichés du genre sur ce thème. On y décrit des corps, des coeurs, de l'humanité dans tout ce qu'elle comporte.
  • Prissy Le 04 Juillet 2020 à 17:54
    J'ai trouvé toute la première partie super intéressante... ensuite j'ai eu l'impression que c'était de la redite et je me suis un peu ennuyé...

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !