Journal de prison 1959

de Albertine Sarrazin (1972)

Synopsis

Moyenne

11.0

1 vote

FAIBLE

« Le Times » c'est le petit nom qu'Albertine donnait à son journal de prison. Ce journal se confond avec le temps lui-même, dont il essaie de tuer le désolant étirement. En 1959, date du présent texte, les « Lettres à Julien », publiées par ailleurs, sont une chronique (« potineuse », dit-elle) de la vie quotidienne - tentative pour en partager avec le destinataire les menus ou les graves événements. Le « Journal, écrit pour elle-même, prend au contraire de la hauteur à l'égard des vicissitudes contingentes de tous les jours. Des pages entières, ou des passages brefs en sont repris, soit dans les romans qui la rendront plus tard célèbre, soit dans les « Lettres à Julien ». En quoi ce texte, dont le public a enfin connaissance, peut être regardé comme source et matrice de toute l'inspiration ultérieure. C'est dire son importance historique, indépendamment de l'exceptionnelle beauté d'une méditation où se révèle toute la maturité d'un écrivain qui possédait déjà, à vingt-deux ans, la pleine maturité de sa pensée et de son art.

1 édition pour ce livre

1974 Editions Le Livre de Poche

Française Langue française | 188 pages | ISBN : 0

Aucune chronique pour ce livre

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

1 commentaire

  • L_ourse_bibliophile Le 27 Septembre 2021 à 08:41
    Je n’ai pas été convaincue par ce journal intime qui ne raconte pas la prison mais déroule des réflexions personnelles. La langue est belle, poétique ou orale, mais je n’ai pas su suivre dans cet esprit papillonnant.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !