Moi les hommes, je les déteste

de Pauline Harmange (2020)

Synopsis

Moyenne

16.6

67 votes

BON

Et si les femmes avaient de bonnes raisons de détester les hommes ?
Et si la haine des hommes était un chemin joyeux et émancipateur ?
Dans ce court essai, Pauline Harmange défend la misandrie et entend lui redonner ses lettres de noblesse.
Un livre féministe et iconoclaste.

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type :

2020 [E-book] Editions Seuil

Française Langue française | 96 pages | Format : ePub | Sortie : 30 Septembre 2020 | ISBN : 9782021476897

2020 Editions Seuil

Française Langue française | 96 pages | Sortie : 30 Septembre 2020 | ISBN : 9782021476835

2020 Editions Monstrograph

Française Langue française | 96 pages | Sortie : 19 Août 2020 | ISBN : 9782956536161

D'autres livres dans ce genre

5 chroniques de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

7 commentaires

  • Amandouille Le 04 Octobre 2020 à 14:26
    Un essai percutant sur la misandrie et pourquoi elle n'est pas le pendant de la misogynie. Quand la misandrie n'est qu'une réponse au sexisme, à la violence et l'hégémonie masculine, une mise à distance nécessaire de ceux qui nous oppressent, la misogynie n'est en réponse à rien, il ne s'agit que de haine pure.
  • Gloobule Le 08 Octobre 2020 à 13:20
    Je suis un peu déçu par cet ouvrage. Je n'ai pas réussi à accepter la plus part des mots de Pauline Harmange. J'ai bien aimé le chapitre "Le piège de l'hétérosexualité" qui permets de se questionner mais ce qu'il y a avant, j'ai eu beaucoup de mal. Je ne suis peut-être pas assez dans cette démarche pour accepter ces propos... Je ne sais pas.
  • Lianescente Le 27 Octobre 2020 à 10:34
    C'était la première fois, il me semble, que je pleurais de soulagement en lisant. Oui, soulagée de lire que je n'avais pas à m'excuser de cette tristesse et colère en moi depuis tant d'années ... Que ces émotions étaient légitimes, importantes même, et ça fait un bien fou de se sentir entendue.
  • Widukind Le 01 Novembre 2020 à 01:40
    Un genre de néo-bolchevisme ou l'ennemi n'est plus le koulak mais l'homme en tant que groupe social ; ça fait plaisir de voir que ça avance.
  • petit-rat-de-bibliothèque Le 14 Novembre 2020 à 08:30
    De bons sujets sont abordés mais je ne suis pas d'accord avec le fait de devoir passer par la détestation des hommes pour retrouver la sororité et se sentir pleinement femme... Un livre qui ne nuance pas son propos, qui exacerbe une violence qu'il est inutile de nourrir et qui, surtout, ne propose aucunes solutions !
  • Myss_tyk Le 04 Décembre 2020 à 11:49
    Contrairement à ce que j'imaginais avant lecture vu son titre polémique, un livre assez doux et nuancés dans ces propos où au final il s'agit plus de se questionner sur la place laissé aux hommes dans nos vies de femmes et socialement et un rappel de réalités sur les hommes en tant que genre socialement construit plutôt qu'un appel à la haine. C'est plutôt le contraire. À lire l'esprit ouvert MM.
  • Acady Le 12 Décembre 2020 à 12:09
    Une lecture qui fait du bien, promeut la sororité et legitimise la colère face à l'oppression.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !