J'ai réussi à rester en vie

de Joyce Carol Oates (2011)

Synopsis

Moyenne

15.8

5 votes

BON

Le matin du 11 février 2008, Raymond Smith, le mari de Joyce Carol Oates, s'est réveillé avec un mauvais rhume. Il respire mal et son épouse décide de l"emmener aux urgences où l’on diagnostique une pneumonie sans gravité. Pour plus de sûreté, on le garde en observation. Une semaine plus tard, au moment même où il devait rentrer chez lui, Raymond meurt d’une violente et soudaine infection nosocomiale. Sans avertissement ni préparation d’aucune sorte, Joyce est soudain confrontée à la terrible réalité du veuvage. Au vide. À l’absence sans merci.

Titre original : A Widow's Story: A Memoir (2011)

3 éditions pour ce livre

Filtrer par type : | Filtrer par langue :

2011 Editions Philippe Rey

Française Langue française | Traduit par Claude Seban | 474 pages | ISBN : 2848761946

2011 Editions Points

Française Langue française | 530 pages

2011 Editions Fourth Estate

Anglaise Langue anglaise | 326 pages

D'autres livres dans ce genre

1 chronique de blogueurs

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez partager vos chroniques de blog dans cette zone ! M'inscrire !

3 commentaires

  • nathbruneau Le 13 Avril 2016 à 17:18
    Je n'ai pas de mot pour ce livre et voir la pauvre note qui lui a été attribuée pour le moment me brise le coeur. Ce livre est sublime du début à la fin. Une ode au plus sincère et pur des amours.
  • Analire Le 05 Avril 2017 à 08:25
    A ceux qui auraient peur de retrouver entre ces pages une effusion d’émotions tragiques, détrompez-vous. L’écriture de Joyce Carol Oates, bien loin d’être larmoyante et plaintive, est au contraire remplie d’une force expressive intimidante et d’une réflexion intelligente sur le deuil et la dépression. Bravo Joyce : j’admire votre courage et votre lutte acharnée pour réussir à rester en vie.
  • motsdouxetinfinis Le 02 Mai 2019 à 23:01
    Un livre en effet sublime, et un témoignage poignant, éprouvant, magnifique, qui m'a retournée. Si je ne peux me mettre à la place de la très grande JCO, je ne peux que compatir, et imaginer sa douleur. Merci, Joyce, pour avoir partagé avec nous votre peine. Bravo pour ce récit de survie, qui m'a fait comprendre que face à la perte d'un être cher, nous sommes tous égaux.

En vous inscrivant à Livraddict, vous pourrez commenter ce livre. M'inscrire !